Les services aux particuliers : et le numérique dans tout çà ?

9 mai 2018

Créer une filière des services à la personne en environnement numérique est l’objectif poursuivi par Orléans Métropole et la Fédération du Service aux Particuliers (FESP) à travers la convention de partenariat qu’elles ont signée en novembre dernier. Une première pour cette Fédération nationale qui n’avait jusque là jamais signé de partenariat avec un territoire. La convention engage les deux acteurs pour trois ans, avec une première année cruciale consacrée à la mise en synergie de tous les acteurs du territoire œuvrant sur le sujet, à la constitution de groupes de travail et à la définition du plan d’actions.

Pour mener à bien ce projet ambitieux, Orléans Métropole a missionné Orléans Val de Loire Technopole (OVLT) qui, au cœur du LAB’O, se situe et à la croisée des chemins de tous les acteurs indispensables au projet : cluster Nekoé, Industry Lab, acteurs des services aux particuliers de la région Centre-Val de Loire, startups, étudiants, porteurs de projets, CFA Orléans Métropole… Et c’est Jean-Claude Roux au sein de l’équipe OVLT, chef de projet « Digital et service aux particuliers » qui est déjà à pied d’œuvre sur le sujet.

Les entreprises de services à la personne connaissent un fort développement depuis dix ans en raison des évolutions démographiques. Ce secteur, c’est 24 activités, 21 métiers et 2000 intentions d’embauche recensées sur le territoire. S’ils sont actuellement 45 000 salariés en région Centre-Val de Loire, seuls 10% des salariés travaillent à temps complet et nombreux sont ceux qui expriment exercer un métier exigeant, peu reconnu et mal rémunéré. Il semble que tout le secteur  souffre d’un manque d’attractivité.

La Métropole et la Fédération : 2 hubs connectés à Orléans
La montée en puissance du numérique offre des opportunités infinies de développement de nouveaux services et d’une nouvelle forme d’aide aux particuliers. Par ce partenariat très engageant, Orléans Métropole et son accélérateur de croissance le LAB’O favorisent l’émergence d’une filière impliquant les acteurs économiques locaux pour aider à concevoir ces nouveaux outils et services numériques qui arriveront demain dans les foyers. Concrètement mi-juin les partenaires seront réunis collectivement avant la constitution des premiers groupes de travail début juillet.

« Deux sujets nous semblent incontournables indique Jean-Claude Roux : la silver economy et la formation & le recrutement. Quelques startups du LAB’O travaillent déjà sur certaines de ces thématiques. L’idée est de connecter les besoins avec les idées innovantes pour les transformer en concept. Ensuite ces concepts devront être portés par des startups et/ou des entrepreneurs,  déjà présents dans l’écosystème de la French Tech Loire Valley ou pas… Notre travail aura alors permis de ficeler les projets, coordonner les acteurs à impliquer et fait gagner un temps précieux dans la phase de création du modèle économique et de prototypage de service. Le LAB’O a tous les arguments et réunit toutes les expertises pour cela ! ».

Une ambition qui répond pleinement aux objectifs de territoire innovant, plus facile et générateur d’emplois locaux.

Pour en savoir plus, contactez Jean-Claude ROUX : jean-claude.roux@tech-orleans.fr ou 02 38 69 80 98.

Et poursuivez la lecture !

Sur le site de la FESP :

fesp-logo

 

Sur le site d’Orléans Métropole :

MAIRIE_ORLEANS_METROPOLE_LOGO_SIGNATURE_DEFINITIF-QUADRI_recadré

Sur le site d’Orléans Val de Loire Technopole :

Domicile connecté : première réunion de cadrage pour la FESP et Orléans Métropole

Logo Orléans Val de Loire