Le LORIAS, partenaire de l’armée de l’air

25 mai 2018

Le 30 mars dernier le LAB’O recevait des officiers de l’armée française pour la signature d’un partenariat avec l’un de ses résidents : le LORIAS. 

Un partage de compétences qui appelle la mise en œuvre de nouveaux projets pour stimuler à la fois l’activité civile et le monde militaire.

 « Innover pour gagner en opérations »

Par cette formule, Olivier Taprest, Major général de l’armée de l’air, amorce le partenariat entre le LORIAS (Laboratoire opérationnel de recherche sur l’intégration des données air-surface) et l’armée de l’air française. Une tournure de phrase qui laisse entrevoir la volonté des hauts gradés de s’associer avec de jeunes startups innovantes pour développer des outils opérationnels. Cette convention vient en effet renforcer un pôle défense déjà actif, qui s’était constitué avec la création du LORIAS en octobre 2017. Une façon de participer aux actions d’innovation opérationnelle conduites par les armées en matière de gestion des données dites sensibles.

5 entreprises innovantes pour un projet 

L’objectif du Projet-LORIAS présidé par le Général (2S) Gilles ROUBY, est d’optimiser la gestion et la mise à disposition des données collectées dans les airs, sur terre ou en mer. Cinq entreprises innovantes portent cette initiative : IMPACT, GEOIDE Crypto&Com, EXTREM DRONE, ADERANET et 3ZA Engineering. Chacune de ces entreprises constitue une brique technologique : la force du LORIAS réside dans la capacité d’agréger les technologies développées par ces pépites pour répondre à des marchés ambitieux en offrant notamment de nouvelles solutions d’intégration des données et des systèmes. Offrir des solutions de capteurs, utiliser de nouveaux vecteurs (drones), agréger et filtrer les données, en assurer la diffusion de manière sécurisée (cybersécurité) et les rendre disponibles au bon endroit, au bon moment au profit du bon acteur sur une interface homme-machine ergonomique et intuitive … tels sont les enjeux majeurs relevés par le LORIAS.

Notons la très grande dualité des produits développés par le plateau technique du LORIAS qui trouvent un vrai champ d’application dans différents secteurs d’activités civils : les défis numériques d’une « ville connectée » entrent parfaitement dans les savoir-faire propres au LORIAS.

Un projet hébergé par le pôle défense

Le pôle défense devant être regroupé afin de gagner en efficacité et permettre, lorsque cela s’impose, la confidentialité des dossiers traités, le LAB’O village by CA Orléans lui réserve un plateau technique de 400 m² doté notamment d’une salle sécurisée, au quatrième étage. Un grand espace donc, où les idées fusent pour encore plus d’innovations. Car si plusieurs de ces entreprises innovantes travaillent déjà avec les armées, le principe de ce partenariat est aussi de développer de nouveaux projets avec une toute nouvelle synergie.

Un partenariat riche qui ne manquera pas d’offrir une nouvelle vision de l’ouverture des armées vers la société civile dont la métropole orléanaise et la base aérienne 123 d’Orléans Bricy sont les initiateurs locaux.

 

Pour en savoir plus, contactez Frédéric BRULEFERT : frederic.brulefert@tech-orleans.fr ou 02 38 69 80 99.